PENSEZ A CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR
ET ALLEZ DANS LES ARCHIVES DU BLOG, VOUS Y TROUVEREZ DES IDEES DE RANDOS.

dimanche 1 avril 2018

Mon trail des Citadelles.

Dimanche 1er Avril. Non ce n'est pas un poisson d'Avril. Je suis au départ du trail des Citadelles pour effectuer le parcours de 54km. Il fait un temps superbe alors qu'hier il y avait un mélange de pluie et neige avec beaucoup de vent. De voir ce beau temps me donne une motivation supplémentaire.
 D'ailleurs on peut voir dans le regard de l'Espagnol double champion du monde, de l'inquiétude. Vais je finir devant lui?? Vous le saurez dans quelques heures !! ;-)
Durant le breefing d'avant course, on nous montre notre premier objectif, la croix de Millet. Première montée du jour.
 Le peloton de 431 coureurs attend le top départ...
 Et c'est parti !!!
 On va courir deux kilomètres dans les rues de Bélesta pour permettre l'étalement des coureurs.
 Nous voici dans la première montée. Ca calme !!

 Après être monté sur un bon rythme, normal on commence à peine, on atteint la croix de Millet. La vue a l'air superbe mais pas le temps d'admirer le paysage. On verra plus tard. A partir d'ici on retrouve les concurrents du 70km partis trois heures plus tôt de Lavelanet.
 Par contre la descente va être fastidieuse. Un sentier étroit en devers et bien évidemment glissant. Je m'accroche de tronc en tronc pour ne pas tomber. On y bouffe pas mal de jus !
Là ça va mieux. J'ai démarré prudemment. Je connais ces bois piégeux et surtout la boue qui sera sur le parcours. Faut en garder sous la semelle !
 Passage devant la fontaine intermittente de Fontestorbes.
 Juste après, une nouvelle montée.
 Un peu plus loin, on navigue au milieu d'une forêt aux troncs recouverts de mousse. C'est beau !
 Je rentre dans la ville de Fougax où se trouve le premier ravitaillement.

 2h11'. 141ème.
J'y retrouve Katia qui va me suivre tout le long de la course. Je me restaure. Coca, fromage et du saucisson à s'en taper le cul par terre tellement il est bon !! Un vrai bonheur !! :-)
 Ne trainons pas, la route est longue !!

Nouvelle montée boueuse en direction du château de Monségur.
 Notre prochain objectif, le château de Monségur. Il parait si loin...
 Je reste à mon rythme sur lequel je suis à l'aise.
 Voilà le pog qui nous fait face. Va falloir monter là-haut !!
 Il y a du monde pour nous encourager, ça motive !! Katia est là.
 Un petit coucou en passant !! :-)
 Je ne m'arrête pas bien sur.
La citadelle imprenable est aujourd'hui prise d'assaut par des centaines de coureurs.
  3h42'. 140ème.
C'est toujours une belle émotion de traverser ce château. Il reste de la neige tombée hier.
 On va ressortir de l'autre coté. Première fois que je fais cette course avec le grand beau temps. La vue est magnifique !!
 On en fait le tour. Je vais maintenant croiser les concurrents qui sont derrière moi et qui sont dans la montée.
 Le parking du château bien plus bas!
 Un petit geste envers Katia et je poursuis la descente. Maintenant direction Montferrier.

La gadoue... La gadoue... La gadoue.... A m'en donné on n'y fait plus attention. Je n'évite plus les flaques, au point où j'en suis.... Et encore, j'ai mis des guêtres qui me protègent bien.
 Petit sentier un peu plus sec.
 L'entrée dans Montferrier.
 131ème 4h20.
On en est à peu près à la moitié de la course. Je vais en profiter pour remplir ma poche à eau. Il commence à faire chaud et vu l'hiver pourri qu'on a eu, on n'est plus habitué !

 Ca va toujours même si le début de la montée après Montferrier fait un peu mal.
 En mode patinage pour monter.

 C'est dans ce bel endroit que je vais effectuer mon unique chute de la journée. Pas de mal mais bien crado. Je vais avoir la peau des fesses douces avec la dose de boue dans mon short !! ;-)
 Traversée de Nalzen....
 Tout au loin, le château de Roquefixade.
 Pour y accéder, on va descendre par un sentier longeant la route puis monter droit en direction du village.

 L'entrée du village. On est monté en plein soleil, ça cogne !!
 Je me sens toujours bien. Je vais courir sur cette partie. Cette piste est pile sous le château.
 Là c'est plus compliqué. Plus question de courir. Je monte doucement pour ne pas me mettre dans le rouge.
 Katia est là pour m'encourager. Ca fait du bien !! :-)
Je serre les dents...
 Le château de Roquefixade derrière moi.
 Derniers mètres de montée.
 Je mange une pate de fruit et j'attaque la descente vers Roquefort les cascades. Là encore durant la descente, je vais récupérer quelques places.

 Quelques débuts de crampes vont me faire ralentir mais j'avance toujours.
 On arrive dans Roquefort les cascades. Endroit sublime mais pas trop le temps d'en profiter !

 6h44'. 122ème.
Le ravitaillement est appréciable. Je vais boire trois verres de Coca, et manger encore une fois du saucisson (vraiment trop bon) et du fromage.
 Il va s'en suivre une longue partie roulante. Ceux qui sont partis trop vite vont l'avoir dure ici. Moi ça va. Je commence à avoir mal aux jambes mais j'essaie d'oublier.
Par endroit, le chemin se transforme en rivière. Ca nettoie les chaussures ! ;-) 
 Dans la montée des gorges de Péreille, j'ai un petit coup de mou. J'ai moins de force dans les cuisses. Je décide de prendre mes batons pour m'aider à monter.

 J'arrive enfin en haut. Raissac, dernier ravitaillement est tout proche plus bas.
 La descente se passe bien.

  7h49 116ème.
Dernier point de contrôle.
 Je connais le mur qui reste à gravir avant l'arrivée. Je serre les dents et je repars.
On monte tous au même rythme, c'est à dire pas vite du tout !! Certains même, se mettent sur le coté pour récupérer.
 La ligne de crête. Terminé les montées !!! Plus que de la descente jusqu'à Lavelanet. Je vais courir tout le long Je grapille quelques places. Personne ne revient sur moi, je suis sur mon petit nuage.

 La croix qui domine Lavelanet. Il me tardait de la voir celle ci !! :-)
 Dernière descente, un peu raide mais ça passe bien. Ca glisse beaucoup moins que je pensais !!
 Ma descente en vidéo..
Et mon arrivée ! Trop heureux !!

 8h38'. 112ème.
Ca y est, je suis arrivé au bout !! Très satisfait de ma course. je n'ai pas eu de gros coup de pompe. Juste les deux dernières montées où j'avais moins de force.
 Très heureux de ma course. Bon ok, je n'ai pas battu le champion du monde qui d'ailleurs a gagné la course. Mais accessoirement je termine 3ème V2. Ca fait toujours plaisir même si seuls les premiers de chaque catégorie étaient récompensés. Course très bien organisée de A à Z. Bravo à Michel ainsi qu'à tous les bénévoles sympas rencontrés lors de cette course mais aussi avant et après.
 C'est avec mon tee-shirt finisher que je vais manger le repas offert par l'organisation. Merci beaucoup à mi guapita de m'avoir suivi, soutenu et encouragé tout le long du parcours. Ca fait du bien ! Maintenant récup, suis fatigué un peu ;-)  !!!







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire