PENSEZ A CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR
ET ALLEZ DANS LES ARCHIVES DU BLOG, VOUS Y TROUVEREZ DES IDEES DE RANDOS.

samedi 26 mai 2018

Pic du Gar et pic de Saillant.

Aujourd'hui c'est à trois que nous nous sommes expatriés en Haute Garonne. Plus précisément à Bézins-Garraux.


Notre objectif du jour, le pic du Gar et le pic de Saillant. Pics vus depuis la route en allant vers St Béat.
Il fait très beau et chaud mais des orages sont prévus vers 17h. On sera normalement revenu sans problèmes.
 A la sortie du village se trouve un panneau avec la carte IGN du coin et la boucle tracée que nous comptons faire.
 A la première intersection, on tombe sur les panneaux. C'est extrêmement bien indiqué. On ne devrait pas se perdre. C'est un secteur que nous découvrons. Une première pour nous. On va vers le pic du Gar et on reviendra par le col de Caube.
 La muraille sur laquelle nous comptons grimper, se dévoile entre les arbres.
 Le parcours est toujours aussi bien indiqué.

 Plus on s'approche, plus la pente se redresse. Le vent commence à souffler. Il  y a pas mal de nuages qui passent au dessus de nous. Hum.... La météo se serait trompée de quelques heures? Ca nous arrangerait pas !!


 Le vent est de plus en plus fort. On a pris quatre gouttes mais ça va. On est arrivé sur un petit col qui va nous faire basculer sur l'autre versant pour prendre les pics par derrière.

 On aperçoit la croix du pic de Saillant.
 On va longer la barre rocheuse et aller en face sur la croupe herbeuse.
 Alors que devant nous le ciel est bleu.
 Derrière par contre, ce n'est pas la même ambiance.
 A droite le pic de Saillant, à gauche le pic du Gar. On va monter entre les deux pics. La pente est sévère.

 Nous sommes arrivés au col qui sépare les deux pics. Un vent violent souffle et qui nous déséquilibre par moment. On va allé d'abord sur le pic de Saillant.

Le pic du Gar derrière nous sur lequel nous irons en suivant.
 Le pic de Saillant. (1756m)
 Le vent est terrible au sommet. On est décoiffé..... Oui moi aussi je suis décoiffé même si ça ne se voit pas trop là. ;-))))
 On ne s'attarde pas, Valérie s'est avancée vers le prochain pic.
 On va prendre une belle averse où chaque goutte d'eau nous single le visage à cause du vent.

 Le pic du Gar. (1785m). Le ciel s'éclaircit à nouveau. Tant mieux !!
 Selfie de nous trois au sommet. Je n'échangerai ma place pour rien au monde. ;-))))
Le soleil est revenu. On va donc faire la boucle prévu. Mais au lieu de passer par la crête, on va aller chercher le sentier qui passe plus bas. Le vent est trop violent pour aller se balader sur les crêtes.
 On redescend vers le col.
On est maintenant sur le sentier qui va nous faire faire la boucle.

 On est enfin un peu plus protégé du vent.

 Superbe sentier à flanc de montagne.
 On retrouve le sentier qui vient des crêtes. Du coup on retrouve aussi le balisage.

 C'est dans ce petit bois à l'abri du vent que nous allons nous arrêter pour casser la croute.
 On n'est pas bien là? :-)
Après avoir avalé nos sandwichs ainsi que nos carrés de chocolat, on reprend la descente. On ne traine pas au cas où le temps rechangerait à nouveau.
 Oups !!!!!!!!! Valérie va nous faire découvrir malgré elle une belle couleuvre. On va la faire gentiment se déplacer, histoire qu'elle sorte du milieu du sentier.
 On continue la descente dans cette belle forêt.
 Le col de Caube. (1356m)
 On arrive sur un croisement de plusieurs sentiers.
 Mais aucun soucis, c'est toujours aussi bien indiqué.
 On va continuer sous un soleil tapant de plus en plus fort. La menace de l'orage est écartée.

 Le pic de Saillant au loin nous montre tout le dénivelé négatif qu'on vient d'effectuer.
Belle forêt encore. Mais lors d'un arrêt, on va se rendre compte qu'on a tous sur nous des tiques. Je vais en compter sept sur mes jambes !! C'est moins cool ça !! :-(
 Le sentier s'élargit un peu avant d'arriver au refuge de Plansous. (930m)
 Refuge sans porte. Donc ouvert. :-)
 L'intérieur est sommaire mais constitue un bel abri en cas de mauvais temps .
 Mais vu que le soleil est toujours présent, il ne nous servira pas cette fois ci.

 "Bois à ce torrent tu vivras cent ans" est écrit sur ce panneau.
 Allez hop !! J'en reprend pour cinquante de plus !! :-)))) Enfin bon, on verra bien ! ;-)
 Alors que Katia et Valérie mènent le train, moi je reste un peu à l'arrière et réfléchi à ce que je vais faire durant ces cinquante prochaines années. :-))
 On aperçoit les premières et dernières maisons du tout petit village de Bezins-Garraux.
On arrive à l'intersection du début de notre rando.
 Nous voici de retour au village. Ce fut une très belle boucle. Ces parois vertigineuses, ces belles forêts, la vue grandiose depuis les sommets. C'était top. Dommage que l'on ait été un speedé à cause d'une météo incertaine. Mais pas de soucis, on reviendra refaire cette boucle pour en profiter un peu plus.

 Notre boucle... 12,5km et 1100m D+.