PENSEZ A CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR
ET ALLEZ DANS LES ARCHIVES DU BLOG, VOUS Y TROUVEREZ DES IDEES DE RANDOS.

dimanche 23 juillet 2017

Retour au soum de Lascours.

Après une semaine de vacances passée au bord de la Méditerranée, nous retrouvons nos Pyrénées toujours dans le brouillard. Quelle déprime !!! :-(((
On est parti du Hautacam pour aller jusqu'au soum de Lascours. J'y suis allé il y a 3 semaines avec LE GROUPE. Ce parcours m'avait plu, on y retourne donc avec Katia ce matin.
Passage au col de la Moulata...
Les pauvres moutons, avec ce peu de soleil, ils sont pas prêt de bronzer !!
On passe enfin au dessus de la mer de nuages. Ca fait du bien !!
On est dans la grosse pente avant le petit col. Ca monte rude !!

Voilà le col !
Et moins de dix minutes plus tard, on atteint le lac de Bassias.
Le temps de faire un cliché, on repart aussitôt. La montée n'est pas finie !!
Après avoir passé le second col au dessus du lac, on se retrouve sur les pentes en devers.
L'attaque du quatrième et dernier col du jour.
On y est !! Il y a trois semaines, il y avait de la neige sur cette pente. Aujourd'hui il n'y a plus rien, tant mieux !!
Les derniers mètres avant de monter sur la crête qui mène au sommet, sont raides !!
Le lac de Bassias tout en bas...
 Et nous voici au sommet du soum de Lascours (2485m).

 On va y rester un petit moment pour observer la vue.

 Il est temps pour nous de redescendre. La route est longue jusqu'au Hautacam. Et on peut voir que le brouillard monte de plus en plus haut.
Le premier col est en vue. Il est à dix minutes à peine du soum.
 Une fois ce col passé, une longue descente pas très marrante nous attend ! Heureusement, quelques marmottes sifflent lors de notre passage pour nous encourager ! :-)

 L'autre col est en vue. Il y a peu ou pas de trace pour y arriver. Faut naviguer à vue. La présence du brouillard ici serait une cata !
 Le lac de Bassias depuis le col. Il a une drôle de forme ce lac non??? Je dis ça, je dis rien !! ;-)
 On va descendre tranquillement jusqu'au lac.
 Puis on va rejoindre le col suivant.

 On va profiter des derniers instants ensoleillés.
 On va être dans la purée de pois jusqu'à la fin.
 Retour au col de la Moulata....
 Pas très accueillantes ces vaches. On va faire un petit détour au cas ou !! :-)
 Dernière descente....
 Et nous retrouvons le parking du Hautacam après une sortie de 17km. Dur dur après une semaine de farniente! Mais ça fait plaisir de retrouver la montagne. Cette semaine si la météo le permet, on a prévu de belles et grosses sorties. A suivre !!! :-)


jeudi 13 juillet 2017

Lacs de Pouey-Laün, Migouélou, Lassiédouat.

Retour ce jeudi au dessus d'Arrens avec comme à chaque fois en ce moment, le brouillard dès le départ. Mais là comme mardi dernier ça ne va pas durer. Nous sommes trois aujourd'hui, Christophe nous accompagne. Départ du barrage du tech (1207m)... Précision, on a laissé une seconde voiture sur le parking du départ de Migouélou car nous faisons une boucle. C'est pour nous éviter de faire trois kilomètres de route. On en aura assez, je pense !! :-)
 Le départ se fait dans la forêt. Profitons de la fraîcheur !!
 Maintenant on est à découvert. Ca monte sans répit, le ciel est dégagé, on commence déjà à avoir très chaud !

 Et on ne va pas se rafraîchir en montant cette pente !!
 Ca monte en zig-zag sur une pente régulière.

 On rentre dans le couloir qui se trouve juste avant le lac.
 Cela fait deux heures trente que l'on marche et nous arrivons au lac, toujours aussi beau !!
 Lac de Pouey Laün (2346m).
Tant qu'on est là, on va monter vite fait, voir le petit lac qui se trouve juste au dessus. Le départ est raide mais il y en a pour dix minutes maxi.
 Lac de Hautafhule (2361m). Faut le voir à cette période de l'année car ensuite son niveau baisse considérablement par infiltration et à la fin de l'été, il ne reste qu'une flaque.

 On continue notre boucle en longeant le lac. Prochain objectif, le col de l'Hospitalet.


 Le lac vu depuis l'autre coté.
La montée de ce col est sublime. On a toujours la vue sur le lac. Il y a quelques portions assez pentues mais très courtes. On peut apercevoir des petits laquets. On en prend plein les mirettes !! Plein les gambettes aussi mais ça c'est pas grave !! :-)



 Le col est en vue !
 Col de l'Hospitalet (2548m). Le lac de Pouey Laün en bas. La vue est superbe. On a mis un peu moins de 45mn pour y arriver Je veux construire ma maison ici !! Bon... elle me servira juste l'été !! ;-)))

 Immortalisation de mon passage sur ce col . :-)
 Le vent souffle très fort, on va descendre un petit peu pour s'abriter et pour avoir une belle vue pour manger. C'est important de manger !! :-))

 Le barrage du lac de Migouélou apparait...
 C'est dans ce décor que nous allons nous poser un peu et casser la croute. Le lac de Migouélou presque entier.
Le ventre plein, on peut attaquer la descente.
La descente se fait tout en zig-zag.

 20mn plus tard, nous passons sous le barrage.
 Il fait chaud, il fait soif, on va boire un soda bien frais au refuge. Boire autre chose que de l'eau fait du bien.
 Une fois bien réhydratés, nous repartons tout en longeant le lac.

 Arrivés au bout du lac, on laisse le sentier qui mène au col d'Artouste. On va monter droit dans les rochers pour passer dans la petite vallée qui est parallèle au lac de Migouélou.
 En montant on peut voir un des lac de Lacarrats.
 A l'entame de la descente, on aperçoit déjà le lac Lassiédouat.
 Un des lacs de Tramesaygues avec le pic Cadier et sa forme impressionnante.

 Un autre que je traverse à la nage. :-))))

 Le lac de Lassiédouat (2202m).
 On va le contourner par la droite.

Puis pour rejoindre l'aute rive, on va traverser près du barrage, en passant sur les rochers.
 Le lac scintille sous l'effet du vent avec le soleil.
 On va suivre ensuite sur les rails de l'ancienne voie ferrée. On va marcher sur un bon "train". Désolé, fallait que je la fasse celle là ! :-)))))



La mer de nuages est remontée par rapport à ce matin.
 On va descendre et faire un petit détour pour voir le lac des Touest.


 On a eu chaud (dans tous les sens du terme), car la mer de nuages était juste dessous. On a vu tout ce que l'on voulait voir, donc on n'est pas mécontent de trouver un peu de fraîcheur quitte à voir moins de paysage.
 Passage sous la conduite. Un bon repère pour ne pas se perdre.
 Dans la forêt le broullard est beaucoup moins dense.
 Avoir longé la centrale hydroélectrique de Migouélou, on sort du bois et le parking apparait devant nous.
 Voilà, cette belle boucle se termine. 15km, 1500m D+. Partis ce matin à 9h15, nous retrouvons la voiture à 17h45. Superbe boucle. On en a un peu plein les pattes mais franchement, ça vaut le coup !!