PENSEZ A CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR
ET ALLEZ DANS LES ARCHIVES DU BLOG, VOUS Y TROUVEREZ DES IDEES DE RANDOS.

samedi 26 août 2017

Mon GRP, le tour du Néouvielle.

Quel plaisir de retremper dans l'ambiance du GRP !!! J'ai pris le départ 5 fois du 80km. Le dernier en 2013. J'en avais fait le tour, c'est le cas de le dire. Mais cette année un 43km a été rajouté pour la dixième édition. Je me suis inscrit aussitôt. Quelques mois plus tard, me voici au retrait des dossards....
Après une bonne nuit de sommeil, (le départ est à 8h) je retrouve Joseph dans St Lary. Lui pense mettre un peu plus de 8h, moi j'espère mettre moins de 8h. Nos jambes et notre forme décideront pour nous.
On s'est installés au milieu des 1250 partants. On est pas très bien placé, beaucoup de monde devant. On verra bien.
8h04:
Ca y est, on est parti !!!
Ca bouscule un petit peu. Normal, la rue est étroite, on est nombreux, ça joue (gentiment) du coude.
8h40:
Après une montée assez roulante jusqu'aux granges de Lias....
La course se durcit avec un bon coup de Q juste en suivant.
 On passe ensuite au milieu des chalets qui se trouvent juste sous le pla d'Adet.
 Après les chalets, on attaque la montée par les pistes de ski en direction du col de Portet.

 Un petite descente qui fait du bien avant de remonter un peu plus loin pour l'ascension finale du col.


 Les derniers mètres sont très pentus. Mais c'est dur pour tout le monde.

 10h15:
J'atteins le col de Portet où se trouve Katia. Elle va descendre avec moi jusqu'au refuge de Merlans.


Je retrouve Joseph qui avait pris un peu d'avance sur moi au ravito. Je bois du coca et mange du saucisson, je suis au paradis !! :-)
 Redescendons sur terre. Il faut repartir !!
 Joseph et moi allons rester ensemble jusqu'au début de la montée de la sapinière, au bout du lac de l'Oule.

Le lac de l'Oule...
 Dans la sapinière....
 Il n'y a que sur la fin de la sapinière ou la pente s'accentue. Sinon ça passe très bien.
 11h25:
Passage près de la cabane de Coste Oueillère...
 On va ensuite passer au milieu des laquets de Port Bielh. J'ai distancé Joseph, je ne le vois plus.
Le lac de Port Bielh...
 Puis on attaque la montée de la hourquette de Caderolles. Je me sens bien, pas de fatigue particulière, pas de crampe. Je double plus qu'on ne me double. Que ça dure !!

 Pendant la montée de la Hourquette, la vue sur le lac de Port Bielh. C'est pour ça que je fais du trail en montagne. Même si c'est difficile, c'est magique d'évoluer dans ce décor !
 12h15:
Passage de la hourquette et descente vers le lac du même nom.
 Au niveau de la tente, on va se faire badger. C'est très bien, ça évite les tricheries !
 On est maintenant dans la courte montée du col de Bastanet.
 12h30:
Me voici sur le col. Prochain objectif, les lacs et le refuge de Bastan. Je décide de garder mes batons pour cette descente assez pentue et glissante. D'ailleurs je vais tomber deux fois. La seconde fois, je vais tomber en avant. Mes batons m'ont évités de tomber la tête la première. Par contre, un de mes batons trois brins se transformera en quatre brins. Heureusement je comptais ne plus m'en servir à partir de Bastan
12h50:
J'arrive au refuge de Bastan. Je vais faire le plein de ma poche à eau. De l'eau bien fraiche. Je vais plier ce qu'il reste de mes batons et les accrocher sur le sac.
 Le sentier qui va de Bastan au refuge Merlans est très roulant. Je vais récupérer quelques places encore.


 Je vais m'arrêter  très peu de temps à Merlans.  Le temps de boire un peu de coca et manger quelques bouts de saucisson et fromage. J'enchaine la montée qui mène au col de Portet en compagnie de Katia qui m'a attendu pendant que je faisais la boucle. Un peu dur de repartir, mais ça va.

 13h45:
J'attaque l'ultime descente vers Vielle-Aure.

Je cours tout le long et récupère pas mal de places même si je sais que certains ne sont pas sur la même course que moi puisqu'on retrouve sur le parcours, ceux du 120km ainsi que ceux qui faisaient la course à étape.

 La descente pour rejoindre Soulan est très pentue. Ca j'aime beaucoup moins !!
 Enfin, c'est bien passé quand même, me voici dans Soulan.
 Ensuite après quelques virages dans les sous bois, je me retrouve dans Vignec. Ca sent bon l'arrivée. En regardant mon chrono, je me rends compte que je peux finir en moins de 7h. J'accélère tout en faisant attention de ne pas me déclencher une crampe !
 Le petit chemin qui longe la Neste et qui amène à Vielle-Aure.
 Dernière ligne droite sous une grosse ambiance ! C'est la première fois que j'arrive en plein jour. Avec le 80km, je n'arrivais à chaque fois qu'après 21h30.
 On me badge pour confirmer mon arrivée.
 Il fait très très chaud. Les derniers kilomètres ont été difficiles.
 Fatigué mais très heureux  de ma course. Je termine en 6h58. Contrat plus que rempli. Je termine 213ème sur 1131 arrivants. Merci à Katia pour m'avoir soutenu et encouragé :-)
 Cette fois ci je suis bien finisher !! ;-) Face à moi, la dernière descente de la course vue depuis la terrasse de l'appartement.
 Par contre il me reste plus qu'à m'acheter de nouveaux batons pour le prochain trail ! :-(



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire